Art Et Culture

Ode à Louis-Jean

Louis-Jean Cormier
PAR:
Isabelle Bouchard

Ah… Louis-Jean et moi, c’était une véritable histoire de rendez-vous manqués. Chaque fois que l’occasion se présentait de le voir en spectacle et de m’infiltrer dans son univers en « live », un empêchement, un conflit d’horaire ou un imprévu se pointait le bout du nez. Peut-être aussi parce que j’ai un peu résisté au charme et à la poésie de l’artiste au départ. J’ai succombé, et totalement cette fois!

Louis-Jean Cormier était de passage le jeudi 27 avril dernier au Centro de Sherbrooke. Dans une salle pleine, il a fait vibrer le Théâtre Granada avec une grande sensibilité et une grande générosité, pour un spectacle solo et intimiste où l’artiste se décrit lui-même comme libre, nu et bien.

Ayant comme titre les Passages Secrets, ce spectacle nous invite à sortir des grandes artères, pour permettre un jeu de mots avec le titre du dernier album de Louis-Jean. Grâce à des versions adaptées de ses chansons pour le spectacle, Louis-Jean Cormier se permet un laisser-aller sympathique et familier avec une expérience de scène entraînante.

Dans un décor simpliste en apparence mais faisant son effet tout au long de la prestation de l’auteur-compositeur-interprète, ce dernier revisite ses chansons et les déshabille un peu au passage.

Louis-Jean fait chantonner la salle, lui parle, la séduit, la fait rire et s’installe pour deux heures trente de guitare et de voix. Quel bonheur d’entendre les premières notes et les rythmes de Karkwa avec Le Pyromane et de constater le bonheur partagé du mélomane avec la foule.

Pour connaitre la programmation du Granada : http://theatregranada.com/
Pour Louis-Jean c’est ici : http://louisjeancormier.com/