Chronique

Les Visages du Centro : Annie Faucher, Mme Wellington Sud

PAR:
Simone Lirette

Photo : Marianne Deschênes


Ils sont impliqués et ne cherchent pas à être le centre de l’attention. Ils souhaitent créer du beau et du bon pour que nous puissions profiter d’un milieu de vie dynamique et vivant. Ils sont ces visages que nous croisons à tous les jours au cœur du centre-ville.

À chaque mois, grâce à nos auteurs du centre-ville, vous aurez la chance de découvrir ces visages du Centro. Ces personnes qui croient au développement du centre-ville et qui s’y impliquent tout au long de l’année à grands coups de passion et d’amour.


Depuis qu’elle est sortie de son Weedon natal, Annie Faucher travaille à la même adresse. Sa charge de travail a évolué au fil des années entre les murs du 28, rue Wellington Sud. À l’époque, elle y avait trouvé un emploi étudiant. Aujourd’hui, elle nous parle en tant que copropriétaire du Liverpool, tâche qu’elle partage avec son mari Charles Gauthier.

Le Liverpool

À la base, il s’agit d’une entreprise familiale. En effet, c’est le père et le frère de son mari qui avaient acheté la bâtisse et pris la décision d’en faire un bar-billard géré par quelqu’un d’autre. Après un essai non concluant avec des locataires, ils confient la gérance à Charles Gauthier, qui étudie alors en marketing. À ce moment, Annie termine tout juste son baccalauréat en histoire et embarque à pieds joints dans le projet avec l’ambition d’en faire le salon de billard le plus chic en Estrie.

Après cinq agrandissements majeurs, l’ajout d’une terrasse et d’une cuisine, le duo célèbrera en août le 25 e anniversaire de l’établissement devenu un incontournable de la Wellington. « Nous avons de la compétition indirecte avec les restos, bars, terrasses, spectacles de musique et salons de billard du coin. Par contre, au Liverpool, on offre tout ça au même endroit et on a su au fil des ans s’adapter! », déclare fièrement Annie Faucher. Le Liverpool se démarque aussi par son ambiance et la qualité de son service : « Je voulais que, lorsqu’on ouvre la porte, les gens se sentent comme moi quand j’ouvre la porte chez nous le samedi soir pour les recevoir à souper! »

En équipe

Annie aime être entourée et travailler en équipe. « C’est l’élément le plus nourrissant pour l’être humain! », dit-elle. Cette tendance influence sa manière de gérer son personnel. « Ça ne s’appelle pas des ressources humaines pour rien! C’est parce que tu gères des humains, pas des robots ou des numéros. Moi, j’ai fait le choix, dès le départ, de gérer ma clientèle et mes employés comme une famille. » Cela amène son lot de difficultés et demande beaucoup d’énergie, mais c’est un pari qu’Annie était prête à prendre.

Annie Faucher forme aussi une équipe avec Charles Gauthier, dans la vie comme au travail. « On a deux personnalités totalement différentes. On se complète super bien! On a toujours géré notre collaboration, notre entreprise comme on gère notre couple. À la base, il faut que le couple soit solide pour que le reste soit à notre image! » C’est en aillant chacun leur département qu’ils ont trouvé la combinaison gagnante. Ainsi, ils ont chacun un espace pour leur personnalité, mais se retrouvent souvent pour se concerter. Charles, qui est plus cartésien et pragmatique, s’occupe principalement du côté administratif, de la comptabilité, du parc informatique et de l’enveloppe budgétaire globale. Annie, quant à elle, se concentre sur les ressources humaines, le service à la clientèle, la cuisine et le côté créatif.

Implication

Bien qu’elle se donne corps et âme dans son commerce, Annie ne s’arrête pas là! Elle est aussi présente via différentes plateformes pour s’impliquer et mettre son grain de sel dans le Sherbylove. Dans les débuts, elle s’impliquait au sein de la Société d’initiatives de développement des artères commerciales du centre-ville de Sherbrooke. Il y a même eu un comité nightlife auquel elle participait. « Aujourd’hui, après 25 ans, j’ai décidé de m’impliquer à nouveau. Je suis sur le conseil d’administration de l’Association des gens d’affaires du centre-ville. C’est moi maintenant la vieille croute qui voit les Y arriver! », rigole-t- elle.

Le parcours d’Annie et du Liverpool sont remplis de bonté, de travail d’équipe et certainement de passion. C’est ce qui sera célébré tout au long de la prochaine année dans le cadre des festivités du 25 e anniversaire. La terrasse déjà connue pour être animée le sera tout particulièrement cet été. Le lancement des activités se fera pendant le weekend de Bouffe ton Centro les 5 et 6 août 2016. À suivre!

LeCentro_VisagesDuCentro_AnnieFaucher_PostFB_20160602