GASTRONOMIE

Lo Ré : un grand chef au centre-ville de Sherbrooke

PAR:
Geneviève Rousseau

Je ne suis pas fière d’avouer que, la semaine dernière, c’était ma première fois au Restaurant Lo-Ré. Que voulez-vous, on dirait que j’étais gênée d’aller manger dans un restaurant où le chef, Stéphane Lo-Ré, nous cuisine des bons plats du marché, raffinés, et ce, en venant porter lui-même l’assiette à la table de chacun de ses clients.

Stéphane Lo-Ré a été chef de cuisine dans plusieurs Ritz Carlton du monde et a aussi travaillé un peu partout sur la planète. En goûtant sa cuisine, on comprend pourquoi il est si en demande. De plus, nous pouvons trouver sa ligne d’épices dans plusieurs Provigos et IGA du Québec, au marché Jean Talon, au marché de la gare et au Délice des nations à Sherbrooke puis, dans une multitude d’épiceries fines situées dans la ville de Québec. NOUS! Nous l’avons juste pour nous à Sherbrooke. On serait idiot de ne pas en profiter.

Arrivés et très bien accueillis à 18 h et partis à 21 h, c’est ce que j’appelle une magnifique soirée à passer entre amis ou amoureux. D’ailleurs, ce soir-là, un jeudi, jour de semaine, le restaurant était déjà presque rempli à 19 h. Je vous conseille donc de réserver vos places rapidement.

AVIS IMPORTANT, la suite de cet article pourrait vous aguicher

Pendant ces 3 merveilleuses heures, et a en voir les assiettes de plusieurs de mes voisins de table, nous avons pu goûter a des plats mystères complètement délicieux. En effet, le menu Carte blanche offre aux clients la chance de savourer des recettes sélectionnées par le chef. L’art culinaire de Monsieur Lo-Ré devient alors une intrigue à chaque service. Ce jour-là, en amuse-gueule, une bouchée de poisson qui était tout à fait exquise nous a été servie afin d’exciter notre palais. En entrée, une brandade de morue avec son émulsion de balsamique. L’assiette a réussi à toucher la table environ 2 minutes avant que son contenu soit dégusté lentement et gracieusement dans le but de laisser durer les gouts et le plaisir.

Un flan de maïs avec lapin et sauce thaïe a concurrencé le plat précédent. À ce moment, dans le restaurant, entre le poisson et la viande, mon Coeur balance. Finalement, à égalité sont arrivés sur le podium les chairs puis, une mention spéciale a été décernée à la sauce qui a su émoustiller les papilles des goûteurs. Pour couronner le tout, la serveuse apporte un pogo de wapiti divin et alléchant. Les épices mariées à la viande en font un plat cochon à souhait. Croyez-le ou non, nous en sommes encore à l’entrée.

Maintenant, en plat principal, Stéphane Lo-Ré vient lui-même présenter son assiette de cerf et lapin, accompagnés d’une délicieuse sauce, d’une purée de pommes de terre au goût mystère et allumant, puis, recouvrant la purée, un croustillant de légumes se laisse déshabiller petit à petit, montrant sa chair succulente aux plus grands gourmands. Prendre une bouchée contenant tous les ingrédients est tout simplement enivrant.

Le dessert, une trilogie de sucreries bien équilibrées est le clou du spectacle pour les amoureux d’onctueux, de cacao et de douceur. Une crème brulée à se jeter par terre émeut les papilles des plus difficiles. Une guimauve contenant une surprise au gingembre éveille les sens pour arriver au dernier, mais non le moindre des desserts les plus obscènes: la boule au chocolat mousseuse, moelleuse et veloutée. Délectation totale!

Allez! Goûter par vous-mêmes et bon appétit!

Restaurant Lo Ré
17, rue Peel
Sherbrooke

logo_lore